Premières lignes

PREMIÈRES LIGNES #11

Mes premières lignes

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


la fille de papier

 

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa
vie l’héroïne de ses romans.

Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.

Impossible ? Et pourtant…

 

 

PREMIÈRES LIGNES 

 » – Tom, ouvre-moi !
Le cri se perdit dans le vent et resta sans réponse.
– Tom ! C’est moi, Milo. Je sais que tu es là. Sors de ta tanière, bon sang !

Malibu
Comté de Los Angeles, Californie
Une maison sur la plage

Depuis plus de cinq minutes, Milo Lombardo martelait sans relâche les persiennes en bois qui donnaient sur la terrasse de la maison de son meilleur ami.
– Tom ! Ouvre ou je défonce la porte ! Tu sais que j’en suis capable !
Chemise cintrée, costume bien coupé et lunettes de soleil sur le nez, Milo avait le visage des mauvais jours. Il avait d’abord cru que le temps guérirait les blessures de Tom, mais loin de se dissiper, la crise qu’il traversait n’avait fait qu’empirer. Ces six derniers mois, l’écrivain n’était plus guère sorti de chez lui,p référant se barricader dans sa prison dorée et ne répondant ni à la sonnerie de son portable ni à celle de son interphone.
– Je te demande une nouvelle fois, Tom : laisse moi entrer !
Chaque soir, Milo venait tambouriner à la porte de la résidence de luxe, mais n’obtenait comme réaction que les invectives des voisins et l’intervention inéluctable de la patrouille de sécurité qui veillait sur la tranquillité des richissimes habitant de l’enclave de Malibu Colony.
Cette fois pourtant, l’heure n’était plus aux atermoiements : il fallait agir avant qu’il ne soit trop tard.
– Très bien, c’est toi qui l’auras voulu ! Menaça-t-il en tombant la veste puis en s’emparant du pied-de-biche en titane que lui avait procuré Carole, leur amie d’enfance qui travaillait aujourd’hui comme détective au LAPD.
Milo jeta un coup d’œil derrière lui. La plage de sable fin somnolait sous le soleil doré de ce début d’automne. Serrées comme des sardines, les villas de luxe s’étalaient le long du front de mer, unies dans la même volonté d’interdire l’accès du rivage aux importuns. Beaucoup d’hommes d’affaires et de vedettes des médias et de l’entertainment y avait élu domicile. Sans parler des stars de cinéma : Tom Hanks, Sean Penn, DiCaprio, Jennifer Aniston avaient tous une maison dans le coin. »

3 commentaires sur “PREMIÈRES LIGNES #11

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s