Premières lignes

PREMIÈRES LIGNES #45

premières lignes

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


Du bout des doigtsPeut-on refaire confiance aux autres quand ils ont été notre plus grand ennemi ?
Tout juste âgée de dix-sept ans, Lola n’a pas mis les pieds dehors depuis six mois.
Victime de moqueries au lycée, elle s’est enfermée dans son monde pour fuir cette réalité qui l’a traumatisée. Ainsi, elle préfère la solitude et la sécurité de son foyer à la dureté du regard des autres.
Totalement dépassés par la situation, ses parents ne savent plus comment la gérer. Aussi, ils décident de l’envoyer vivre chez ses grands-parents pour qu’elle se ressource.
Mais dès son arrivée au village, Lola attire l’attention de Sasha, le petit-fils des voisins.
Sensible à sa détresse il se met en quête de toucher du bout des doigts l’adolescente en proie à un mal-être profond. Réussira-t-il à sortir Lola de la prison dans laquelle elle s’est réfugiée ?

PREMIÈRES LIGNES

« Lola

Nous y voilà ! Mes parents se débarrassent de moi…
Dépitée, je fixe le paysage tandis que la voiture quitte l’autoroute. Mon estomac est noué. Mon ventre se tord de douleur.
Je suis angoissée d’être piégée dans ce tas de tôle. Je veux m’enfuir pour retourner dans mon lit. 
je me ronge l’ongle.
Dans quelques instants, je serai chez mes grands-parents au fin fond d’un trou paumé entre une forêt et un lac. Avec un peu de chance, Internet ne marchera pas. Je reproduirai le même schéma depuis six mois. Je m’isolerai dans ma chambre et je pleurerai sur mon sort en écoutant mes groupes préférés. 
J’émet un long soupir. Ma mère se tourne pour me dire quelque chose, mais je n’entends rien. J’ai de la musique à fond dans les oreilles pour n’avoir aucun contact avec eux. Malgré cela, elle me fait signe d’enlever mes écouteurs. Alors, j’en retire un :
– Quoi ?
Maman m’apprend :
– On arrive dans moins d’une demi-heure. Essaie de sourire.
En guise de réponse, je fais rouler mes yeux et je replace mon écouteur. Mes parents commencent à se disputer. Je le devine à leur agitation. Je lève un sourcil. Je n’ai pas envie de les entendre. Je sais que c’est à cause de moi. je ne supporte plus ces conflits qui ne font que me rendre plus malheureuse.
Il y a six mois, ma vie est devenue un enfer. J’ai perdu le contrôle. Oui, j’ai perdu jusqu’à l’envie de vivre… 
Quelques larmes m’échappent quand j’y repense. Mes parents crient si fort que finalement, je les entends.
– C’est de ta faute si on en est là ! Tu aurais dû t’occuper d’elle !
Maman réplique :
– Tu rigole ? Et toi, dans tout ça ?
je masque mes oreilles et j’augmente le son jusqu’à avoir mal aux tympans.
Ils n’ont rien à voir avec ce qui m »arrive. Enfin, ils sont juste incapbles de me comprendre. Pour eux, je suis folle. Du moins, j’ai besoin de me mettre au vert pour « reprendre ma vie en main ». Mais ils ont oublié de me donner le manuel pour ça. Ils m’expédient chez Papi et Mamie, et eux, ils reprennent leur petite vie tranquille sans leur tarée de fille ! »

2 commentaires sur “PREMIÈRES LIGNES #45

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s