Coup de coeur·New adult

Ce qu’il reste de nous

Ce qu'il reste de nous

 

Titre : Ce qu’il reste de nous
Auteur : Céline Musmeaux
Editions : Nymphalis
Genre : New adult
Sortie : 15 janvier 2019
Pages : 367
Prix : 15.99€ en broché / 3.99€ en E-book

 

 

résumé

Tamara a connu son premier amour à seize ans. Il s’appelait William. Elle le surnommait Willy.
Ils s’aimaient d’un amour complice et fusionnel. Mais leur idylle s’est brusquement arrêtée au divorce de ses parents. Leur couple n’a pas survécu à son déménagement précipité.
Les rapports avec sa mère se dégradant de plus en plus depuis sa majorité, Tamara décide de prendre un nouveau départ en se rapprochant de son père. C’est également l’occasion pour elle de découvrir ce qu’est devenu ce garçon qu’elle n’a jamais pu oublier.
Seulement, celui qui se fait maintenant appeler Will a beaucoup changé. Guitariste d’un groupe, tatoué, enfermé dans des relations toxiques et dangereuses, il n’a plus rien en apparence de celui qu’elle aimait.
Quand leur regard se croise au détour d’une ruelle, aucun d’eux n’est capable de faire le premier pas. Le lien qui les unissait est-il définitivement détruit??


avis (1)

Depuis que j’ai pu lire la plume de Céline Musmeaux, je suis chaque mois impatient de découvrir son nouveau roman. Celui-là n’est pas en reste, je ne le dirais jamais assez, mais quand je vois le nombre de romans qu’elle écrit par an tout en gardant un certain niveau d’écriture, je suis impressionnée.

EN UN CLAQUEMENT DE DOIGT, TOUT PEUT DISPARAITRE !

Du jour au lendemain, Tamara, seize ans, disparais. Cette dernière ne réapparait que deux ans plus tard. Elle et Will avait tout pour être heureux, leur couple était solide, mais le destin s’en est mêlé. Elle a disparu de la circulation avec sa mère, sans ne plus jamais donner aucun signe de vie à Will.

Tout ce qu’il prenait pour acquis lui a été enlevé, la seule chose qui le rendait réellement heureux à cette époque, a disparu. Pour lui cela était bien pire qu’une rupture… Car il n’y en a jamais réellement eu, juste un silence, une absence…

L’ÊTRE HUMAIN A LE DON DE S’AUTODÉTRUIRE FACILEMENT !

Ce livre aborde plusieurs sujets, l’autodestruction est l’un d’entre eux. Lorsque Will comprendra que Tamara est partie, qu’il essaie d’avoir un contact avec elle en vain, il tournera mal.

Quand elle revient dans sa ville natale deux ans plus tard, ce n’est plus le petit Willy tout gentil qu’elle retrouve, mais un homme complètement détruit. Il ne vit plus, il survit. Alcool, drogue, sexe, trimer pour essayer d’avoir un toit et se nourrir, voilà ce qu’est devenu le quotidien de Will.

Il s’est enfermé dans une boucle infernale lorsque Tamara a disparu, mais aujourd’hui, il a peur. La revoir lui rappelle qu’il l’aime toujours, lui rappelle la souffrance qu’il ressent encore aujourd’hui, lui rappelle surtout ce qu’il est devenu. Il ne la mérite plus, il est devenu un poison pour lui-même, mais surtout pour elle.

SE REDÉCOUVRIR, S’AIMER DE NOUVEAU !

Pourtant, lorsque leur regard se croise, l’un comme l’autre, savent que tout n’est pas mort entre eux, il reste quelque chose. Pourtant le temps a passé, deux ans c’est long lorsqu’on est aussi jeune. En si peu de temps, beaucoup de choses peuvent changer, une personne peut en devenir une autre.

S’ils veulent que cela marche, ils devront réapprendre à connaître ceux qu’ils sont devenus, mais en sont-ils capables ?

S’ACCROCHER A UNE RELATION, MÊME SI CETTE DERNIÈRE EST TOXIQUE !

Un des autres sujets que voulait aborder Céline Musmeaux dans ce roman est : Les relations toxiques. Will est devenu mauvais pour Tamara, mais pourtant cette dernière voudra s’accrocher à lui. Par amour ou par nostalgie du passé ?

Quelle décision prendre ? Faut-il s’aimer même si on se détruit petit à petit l’un et l’autre ? Une fin heureuse est-elle possible ? Les gens peuvent-ils vraiment changer lorsqu’ils sont aussi détruits que l’est Will ?

EN CONCLUSION :

C’est une romance coup de cœur pour moi. J’adore la plume de Céline Musmeaux et ce nouveau roman n’en fait pas exception. Une histoire touchante et bouleversante. J’avais les larmes au bord des yeux pratiquement tout le long de l’histoire, de la première à la dernière page. Un roman abordant plusieurs sujets fort intéressants et deux personnages très touchants !

coup de coeur

«Mais en me laissant, en m’abandonnant derrière toi, tu me détruis bien plus que ta présence aurait pu le faire. J’aurais tout supporté pour toi. Cependant, ce que tu me fais là, c’est pire que tout ! Tu me laisses dans l’attente, dans le doute, dans l’espoir…»

Je remercie les éditions Nymphalis pour cette lecture !


De la même autrice : 

Dans mes veines
Du bout des doigts
A l’extrême de nous
Dans tes yeux

9 commentaires sur “Ce qu’il reste de nous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s