Mes écrits

Mes écrits #1 : Je suis une enfant

Mes écrits.png

Alors bonjour tout le monde ! J’avais fais un sondage sur instagram pour savoir si vous montrer mes écrits pouvait vous intéresser et comme la réponse était positive, nous voilà !

Je tiens à précisez que je ne montre pas mes textes dans le buts d’apitoyer les gens sur mes sentiments ou mon ressentis, mais juste pour vous dévoiler mes écritures. Je vous montre ses textes qui parfois sont très personnels, car j’ai confiance en vous, en votre jugement. Parfois mes textes peuvent être très sombres, car tous relate mes sentiments et mon ressentis. Sachez aussi que je ne relis jamais mon texte à par pour corriger, mais souvent ce que vous lisez n’a pas été modifié plusieurs fois. C’est le texte brut de mon coeur et mes sentiments. Parfois je me répète et je m’en rend compte, mais je ne cherche pas a devenir écrivaine, je voulais juste vous partagez une partie de moi. 🙂

J’espère que vous passerez un bon moment de lecture avec ce premier texte. 😉


Je suis une enfant

Depuis ton absence j’ai l’impression de redevenir une enfant. D’être cette jeune fille de dix-sept ans qui était perdue avant de te rencontrer. Cette jeune fille qui n’était tombée que sur des personnes malintentionnées. Des personnes qui voulaient la détourner du droit chemin. Je t’ai vu et j’ai cru revivre. Devenir une nouvelle personne. J’ai commencé à croire aux autres. J’ai arrêté d’être cette enfant renfermée et toute timide. Je suis doucement sortie de mes bouquins pour apprendre à te connaitre et appréhender mon entourage.

J’étais toute jeune et vulnérable. J’avais l’impression que quelqu’un m’appréciait enfin réellement pour ce que j’étais, pour qui j’étais, pour ce que je faisais. Je ne me sentais plus sali par le passé. Les souillures s’apaisaient petit à petit pour laisser place à un bonheur, à un amour inconditionnel. Tu étais ce que j’appelais mon ange sauveur, cette main tendue vers moi pour me sortir de ce gouffre sans fin dans lequel je tombais. Tu arrivais à me sortir de là et faire de moi une personne meilleure. Je t’avais toute donné de moi. Mon amour, mon âme, mon corps, mes mots, ma tendresse, mon passé et même mon avenir. Tout n’était que pour toi, il n’y avait que toi. Tu me le reprochais même parfois, de ne voir que par toi, de n’être que trop attaché à toi. Je comprends aujourd’hui pourquoi tu disais cela. Tu n’espérais pas finir ta route avec moi et cela depuis le début, tu le savais, mais tu le niais.

Je n’étais qu’une enfant qui priait qu’on la condamne. Qui souhaitait que le sort arrête de s’acharner sur elle. J’avais peur du monde et des hommes. J’étais dans une bulle d’isolement, espérant que tout cela prendrait vite fin. J’étais perdu, je ne savais plus en qui croire. Puis tu es venu dans ma vie et tu es devenu ma seule croyance. Toutes mes prières ce sont diriger vers toi. Tes mots étaient mes bonnes paroles. Je te vouais un culte incommensurable. Tu semblais si puissant, si merveilleux et si parfait. Tu m’apportais la dose de bonheur et d’espoir dont j’avais besoin.

Je souriais bêtement en pensant à toi. Je sortais de mes sentiers battus pour toi. Une simple enfant qui a voulu croire en toi. Une simple enfant qui a encore voulu espérer en quelqu’un. Qui malgré toutes les douleurs passées, espérant encore que quelqu’un puisse lui vouloir du bien, qu’on puisse être sincère et tenir à elle réellement. Mais comme tous les autres, je n’étais pas spéciale, j’étais juste là, notre histoire n’étais qu’un hasard, comme toutes les histoires passées que j’avais déjà vécues et revécues dans mon esprit et mon âme.

Tu l’entends putain ? J’étais une enfant. Je me suis accroché à toi comme une petite fille se serait accrochée à un modèle paternel. Mais tu as seulement brisé mes rêves et mes croyances.

Je ne pensais pas pouvoir goûter au bonheur et à la sincérité un jour. Mais tu m’y as fait croire et cela pendant plus de cinq ans. Pendant cinq et longue année tu m’as fait croire en toi. Pour finalement tout démolir d’un claquement de doigts du jour au lendemain.

J’étais une enfant, juste une petite fille, alors pourquoi m’as-tu donné l’illusion de recevoir tant d’amour si ce n’est que pour me détruire par la suite et refaire de moi la petite fille que j’étais. Perdu, seule et isolée.

9 commentaires sur “Mes écrits #1 : Je suis une enfant

      1. Je crois qu’il faut se créer un compte mais je pense que c’est rapide mais ensuite tu cherche mon pseudo qui est @auroresaintier et normalement tu as accès à mon histoire qui est en court d’écriture 🙂
        C’est un livre jeunesse abordant le thème de l’hypersensibilité justement 😉

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s