Romance

Suprême désir (Suprême interdits #1) • Florine Hedal

Suprême désir (Suprêmes interdits #1).png

Grande nouvelle ! Calista l’emmerdeuse est de retour à la maison ! Et apparemment, son année Erasmus ne lui a même pas servi à se faire dépuceler par un de ces bûcherons des romances à la con ! À croire que son caractère de merde surpasse sa beauté. Pourtant, si je ne peux toujours pas l’encadrer, je dois bien avouer qu’elle a quelque chose de changé. Cette nuit-là à Paris, lors du gala, elle me l’avait prouvé. Sensuelle, voluptueuse, torride… et intouchable. Car comment oublier qu’aux yeux de tous, nous faisons partie de la même famille ? Mais lorsqu’elle avait penché sa tête en arrière pour que je l’embrasse, lorsqu’elle avait mis ses jambes autour de ma taille pour que je la touche, j’ai su. J’ai su qu’il me la fallait, qu’importent les conséquences. Franchir l’interdit m’excitait comme jamais, la faire sombrer avec moi encore plus. À mon tour, j’allais lui prouver qu’on ne provoque pas impunément Basile Robène.

« Jamais je ne coucherai avec toi. »

Je n’avais plus qu’une chose à faire : attendre qu’elle me supplie…


3/5 – UNE LECTURE MITIGÉ ENTRE PLAISIR ET AGACEMENT 😔

J’ai aimé : La plume
J’ai moins aimé : Les personnages

Je remercie simplement.pro et les éditions Butterfly pour cette lecture. Alors, comment dire… Je suis très mitigée sur mon ressentis vis-à-vis de cette histoire. La romance, la passion était sympathique et intéressante, mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

ILS SE CONNAISSENT DEPUIS LONGTEMPS

Callista revient de son année Erasmus. En revenant elle recroise de nouveau Basile qui a changé et est encore plus agaçant qu’avant ! C’est un homme à femme et il les traite comme des objets, alors que Callista rêve encore au grand amour.

Sauf qu’elle a changé. Basile qui voyait cette dernière comme une fille plutôt moyenne, est devenu aujourd’hui vachement jolie voir très attirante. Sauf qu’il ne voit plus en elle la petite fille qu’il a connue, mais une femme…

DES PERSONNAGES QUI NE M’ONT PAS ACCROCHÉ

Franchement, il m’est toujours difficile d’écrire et de faire une chronique sur une histoire que je n’ai pas trop appréciée, car je ne sais jamais réellement quoi dire. Pourquoi je n’ai pas aimée ? Les personnages !

Suprême désir (Suprêmes interdits #1) - Citations.png

Certaines personnes pourraient les adorer, mais personnellement, je n’ai pas accroché. Même si le côté casse-pied de Basile est justifié par la suite quand on commence à casser sa coquille, je n’ai pas réussi par la suite à l’aimer. Quant à Callista, je ne sais pas pourquoi, je ne me suis pas sentie proche d’elle, mais je n’arrive pas à rentrer dans son personnage.

MAIS UNE JOLIE PLUME

Par compte je ne peux nier une chose. Florine Hedal à une jolie plume franche et direct. Je trouve le récit très bien écrit et je pense sincèrement que si j’avais accroché aux personnages, j’aurais pu énormément aimer cette histoire.

EN CONCLUSION

Pour ma part je n’ai pas spécialement beaucoup apprécié cette histoire. Je n’ai pas réussi à rentrer dans les personnages, à m’attacher à eux et donc à être pleinement dans le récit. Par compte, la plume de l’autrice est vraiment jolie et pourrait plaire à beaucoup d’entre vous.

pingouin pomme 1

3 commentaires sur “Suprême désir (Suprême interdits #1) • Florine Hedal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s