Citation du mois

CITATIONS DU MOIS – Juin 2019

Citations du mois.png

Vous retrouvez ici tous les mois, les citations que j’ai extraite des derniers romans lus


Un parfum entre nous

 

Un parfum entre nous

« Par un besoin constant d’être rassuré, je suis passé maître dans l’art des automatismes. Ma vie est réglée comme un métronome. Je déteste les imprévus. Depuis mon enfance je fonctionne ainsi, J’aspire à tout contrôler, sinon j’angoisse… »

 

 

 

Un si petit oiseau

 

Un si petit oiseau

« Le panorama est un rêve. Abi est minuscule, les contreforts s’élèvent autour, les sommets se dressent, parés de neige encore, marron et verts sur leurs flancs plissés. Le ciel est haut, brillant. »

 

 

 

Minuthé

 

Minuthé

« L’excitation lui chatouillant le ventre lui fit, un cours instant, oublier ses propres soucis. Elle éprouvait un vif besoin de partager cette étrange découverte avec autrui. Avec quelqu’un d’assez ouvert pour comprendre son exaltation, mais aussi de relativement informé sur le noyau fondamental constituant la population de Montsablé. »

 

 

La peau des hommes

La peau des hommes

« st-ce que c’est ça, un couple : du désir, de la passion, des frissons, de l’adrénaline et rien d’autre ? Très vite, j’ai compris que le nôtre n’était composé que de ces sensations? Or, on ne peut pas bâtir une famille dans de la lave en fusion. »

« Dès le premier jour pourtant, j’ai su qu’il était un oiseau. Qu’espérais-je donc en ouvrant sa cage ? »

« On aimerait toujours que les gens réagissent tel que nous réagirions. Et, quand ils dérogent à notre attente, nous sommes contrariés et leur en voulons. »

 

Les DIY de Maélie T1 Des papillons dans le ventre

 

Des papillons dans le ventre (Les DIY de Maélie #1)

« Je secoue la tête, ne sachant comment réagir, et il fait un autre pas. Cette fois, nous ne somme plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Je sais ce qu’il va une fois de plus me demander. Pour la troisième fois. Et ce que moi, je vais lui répondre… une fois de plus. Parce que je suis trop faible. »

 

 

 

Les mots d'Hélio

 Les mots d’Hélio 

« Alors, chaque fois que je rencontre quelqu’un, je l’analyse sous toutes les coutures puis je le classe dans mes carnets, à côté d’une plante qui m’y fait penser. »

« Et là, à cet instant précis, pendant que l’ambulance me transporte vers cette maison d’accueil que je déteste à l’avance, je me demande ce que la vie va encore m’enlever, puisqu’elle m’a déjà pris ma mère et mes carnets.
Ma dignité, sans doute. »

« Je n’ai jamais su qui c’était. À l’âge où les enfants commencent à prononcer les mots « papa » et « maman », moi, j’ai été amputé de l’un d’eux sans même savoir que ce mot-là existait. »

« – Papa, la fois où j’ai triché à mon DS de maths et que madame Flovert vous a convoqués avec maman, on est rentés à la maison et tu m’as emmenée dans le jardin. AU lieu de me gronder , tu as cité la phrase de Voltaire, tu te rappelles ?
– Non, dis-je, la gorge toujours serrée.
Ma fille se serre contre moi et murmure :
– Quel homme est sans erreur ? Et quel roi sans faiblesse ? »

« Lorsque j’ai ouvert la porte, de retour du centre, et que j’ai vu les ballons, les sourires et les yeux qui brillaient, je me suis dit que j’avais failli passer à côté du bonheur. Parce que j’avais tort, parce que je n’étais pas le seul à me recroqueviller dans ma bulle : chacun à notre façon, nous étions coincés dans les nôtres, par peur des autres. Et il a suffit d’avancer, un pas après l’autre, pour que les bulles éclatent une à une. »

 

Cogito  Cogito 

« Comme je vous le disais, les êtres humains craignent ce qu’ils ne connaissent pas. »

« – Je veux dire que tu sais tout cela intuitivement. Tu es une artiste. Une poétesse. C’est écrit dans ton dossier. Tu as expérimenté cet « instant eurêka » où l’on est frappé par l’inspiration. Dans ces moments-là, le cerveau émet ses ondes les plus rapides, les ondes gamma, capables de créer une idée nouvelle. Les artistes comme les chercheurs connaissent bien cette sensation, cet état de grâce, et c’est très certainement ce que Descartes lui-même a ressenti quand il a écrit le cogito ! »

« Depuis le début de ce stage, tout le monde se fout de moi, quand je préviens que toute loi risque d’être contournée. Tout le monde me traite d’allumé, quand je dis que les IA finiront par se rebeller. Et tout le monde considère que mes films de SF sont des histoires à dormir debout. Mais c’est à ça que servent les histoires, justement : à se préparer au pire, à extraire du sens, à entrevoir les possibles ! »

 

Le livre perdu des sortilèges T1

 

 Le livre perdu des sortilèges #1 

« – En tant que scientifique, Diana, je peux vous dire qu’il n’existe rien qui soit qualifiable de « normal ». La « normalité », c’est une fable que les humains se racontent pour se réconforter, quand ils sont confrontés à la preuve que presque tout ce qui les entoure est tout sauf « normal ». »

 

 

C'était un accident

 

 C’était un accident 

« Je veux revenir en arrière, quand il était 10h09 et que ma vie était normale.
Je veux revenir en arrière et enlever ce passage-là.
Je veux revenir en arrière. Je promets que je serai sage tout le reste de ma vie. »

 

 

 

Le dieu oiseau

 

 Le Dieu oiseau 

« À la sortie du temple, les hommes-oiseaux se séparèrent. On leur avait procuré de bonnes montures. Tous partirent dans des directions différentes. Ils regagneraient leur clan, afin de passer une dernière nuit en prières, parmi les leurs, avant de rallier demain, la grève en compagnie de leurs supporter. »

 

 

pingouin pomme 1

3 commentaires sur “CITATIONS DU MOIS – Juin 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s