Jeunesse

Les enfants terribles de Bonaventure • Cécile Hennerolles

Les enfants terribles de Bonaventure.png

Sur la petite île de Bonaventure, le héros de ce roman vit avec sa bande de copains une enfance libre et sauvage. Au programme, chaque jour : courses folles, bricolages ingénieux et exploration de criques secrètes. Jusqu’au jour où l’annonce de la construction d’un pont vient menacer ce paradis. Bientôt, un projet de station balnéaire se profile, et les enfants sont même menacés d’être envoyés en pension pour refaire leur éducation, jugée trop fantaisiste. Pas question pour les Bonaventuriens de laisser faire : adultes et enfants organisent la résistance. Une résistance à la façon de Bonaventure : foldingue et solidaire, désobéissante et incroyablement énergique !

Avertissement : Après avoir lu cette histoire, vous aurez envie de mettre les mains dans la boue, de courir sous la pluie et de voler comme un oiseau.


4.5/5 – UNE HISTOIRE PLEINE DE RÊVE ET D’AVENTURE 😌

J’ai aimé : La façon dont l'histoire est racontée
J’ai moins aimé : -

Je remercie les éditions Magnard jeunesse pour cette lecture ! Qu’est-ce que cette histoire est touchante et prenante. En une journée je l’ai dévoré tellement j’étais prise dedans. Je ne voulais pas lâcher ma lecture une seule seconde, je voulais encore et encore découvrir la suite des histoires de ces enfants.

Ce que j’ai adoré dès le début, c’est que l’histoire ne nous est pas racontée dans le présent, mais par un vieux monsieur, qui est un ancien enfant de Bonaventure et qui raconte comment était son enfance et comment il a vécu là-bas. J’ai beaucoup aimé ce point de vue, car l’autrice fait en sorte qu’on est l’impression que c’est un grand-père qui discute avec ses petits-enfants et sa rend le récit d’autant plus attachant.

Mais qu’est-ce que Bonaventure vous me direz ? C’est une petite île, près de la France, où à l’époque plusieurs personnes s’y étaient réfugiés. À force, une vraie vie s’est formé là-bas, mais bien différente de celle de la civilisation dites « normale ». Ils n’ont rien de l’eau courante de l’électricité et du gaz. Pourtant, ils n’en sont pas moins heureux. Le mot d’ordre est : fête et plaisir. La liberté prime à Bonaventure. Les enfants vivent leur vie tout en rendant service à leurs parents. C’est une vie amusante et pleine d’aventure, mais ce doux paradis est bientôt menacé…

Les enfants terribles de Bonaventure - Citation.png

En effet, Bonaventure reçoit une lettre du pays, en bleu blanc rouge, une lettre disant qu’un pont va être construit entre la France et leur île… C’est une catastrophe à leurs yeux. Beaucoup de touriste vont débarquer et déranger l’écosystème et surtout la paix qui règne à Bonaventure. Ils se rendent bien compte que tout cela est une question d’argent pour faire ramener des touristes et faire gagner plus d’argent à l’état. Or les Bonaventuriens ne sont pas près de baisser les bras si rapidement.

Ils vont alors commencer adultes comme enfants à se révolter. Une vraie résistance a lieu contre ce pont qu’ils veulent construire. Arriveront-ils à avoir gain de cause ?

En bref, ce livre est vraiment adorable. L’histoire est racontée comme un grand-père qui raconterait son enfance à ses petits-enfants et ça rend ça très prenant. Un beau message de liberté est transmis tout le long de l’histoire et la plume de l’autrice est vraiment très fluide et plaisante à lire. Un univers dont vous ne ressortirez pas indemne ! 😉

Pour acheter et lire ce roman, clique sur les liens ci-dessous 🙂
Broché

pingouin pomme 1

10 commentaires sur “Les enfants terribles de Bonaventure • Cécile Hennerolles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s