Premières lignes

Premières lignes #79 : Night school

Night school #1 - PL.png

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


1.

– Dépêche !
– Détends-toi un peu, OK ? J’ai presque terminé…
Accroupie dans l’obscurité. Allie était en train de tracer le N final à la bombe avec une moue concentrée. Agenouillé à côté d’elle, Mark tenait la lampe torche. Leurs voix résonnaient dans le couloir vide. Le rayon lumineux qui éclairait leur chef-d’oeuvre tremblait chaque fois que Mark pouffait.
Soudain un bruit sec les fit sursauter.
Des lumières se mirent à danser au plafond, avant d’inonder le hall du lycée.
Deux uniformes venaient d’apparaître près de la porte.
Allie baissa lentement le bras. Elle oublia de relâcher son doigt sur la bombe de peinture et son tag bava en travers de la porte du bureau du proviseur, jusque sur le lino. Le résultat était presque inquiétant.
– Cours !
Au moment où le mot franchit ses lèvres, elle avait déjà filé. Les semelles de ses baskets couinaient dans le grand couloir désert du lycée Brixton Hill. Elle détala sans prendre le temps de vérifier si Mark la suivait.
Et Harry ? Où était-il ? S’il se faisait encore attraper, son père le tuerait. Après avoir pris un virage à fond de train, Allie s’enfonça dans un corridor sombre. Elle aperçut au bout la lueur verte d’une sortie de secours. Tandis qu’elle s’élançait vers la liberté, le frisson de la victoire l’électrisa. Elle allait réussir à s’échapper !
Allie percuta le double battant de plein fouet et poussa sur la barre qui devait la sauver.
La porte ne bougea pas d’un millimètre.
Atterrée, elle s’arc-bouta et réessaya de toutes ses forces. C’était verrouillé.
« Une issue de secours bloquée… C’est la meilleure ! pensa-t-elle. Si je n’avais pas tagué les bureaux, j’alerterais tout de suite les journalistes. »
Elle étudia le couloir, fébrile. Les policiers barraient l’accès à la sortie principale.
Il devait bien y avoir une autre issue. Elle retint son souffle et écouta. Des voix et des bruits de pas se rapprochaient.
Découragée, Allie se laissa tomber à genoux et baissa la tête. ça ne pouvait pas se finir comme ça. Ses parents allaient l’étrangler pour de bon. Une troisièmes arrestation en un an ? La situation était déjà assez critique quand ils l’avaient inscrite dans ce lycée minable. Où allaient-ils l’envoyer cette fois ?
Elle repéra soudain une autre porte à proximité et s’élança.
« Un, deux, trois pas », compta-t-elle en silence.
Elle s’appuya sur le loquet.
Fermé.
Elle traversa le couloir en direction d’une troisième issue.
« Un, deux, trois, quatre pas. »

pingouin pomme 1

4 commentaires sur “Premières lignes #79 : Night school

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s