Mangas

50 nuances de gras #1 • Synecdoche

50 nuances de gras #1.png

Masseur dans un centre de bien-être, Naoe croise un jour Erefuda, une cliente un peu particulière. Cette jeune femme est une elfe en surpoids, coincée dans le monde des humains à cause de son addiction aux frites. Peu commode, elle a besoin de l’aide de Naoe pour retrouver la forme. Avec de vrais conseils pour s’entretenir et rester en bonne santé.


50 nuances de gras bannière

3.5/5 – UN HUMOUR SPÉCIALE, MAIS QUE J’AI AIMÉ 🍟

J’ai aimé : L’humour
J’ai moins aimé : Manque d’originalité

️ Réservé à un public averti 

50 nuances de gras T1 image 1Franchement, j’ai vu des bons comme des mauvais avis sur ce manga. Je pense que d’un, il faut adhérer à l’humour qu’il nous est proposé et ça ce n’est pas facile. C’est un manga avec un beau penchant ecchi. Pas mal de femmes dénudé, avec de belle forme qui sont mises en avant. Il y a clairement du fan service assumé.

Ensuite, certaine personne, en voyant le titre, peuvent s’attendre à une prise de position concernant le poids. D’un côté, c’est le cas, mais c’est surtout un manga qui a pour but d’être humoristique. Avec pas mal de conseil sportif réel, des vraies astuces pour la vie de tous les jours.

Mais de quoi parle donc ce manga ? D’une elfe du nom d’Erufada, qui ne peut pas retourner dans son monde à cause de sa prise de poids. Il existe un portail entre le monde humain et magique, mais il faut avoir le même poids à l’aller qu’au retour. Le souci ? Notre elfe est devenu accro aux frites. Il n’y en a pas dans son monde et la nourriture d’ici est si bonne… Trop de tentation.

Pourtant, elle n’a d’autre choix que maigrir, elle décide alors d’aller dans un centre de massage, pour se faire faire un massage spécial, qui aide à maigrir. C’est ainsi qu’elle va rencontrer Naoe. Après qu’elle lui ait expliqué son histoire, ce dernier accepte de l’aider à faire un régime et perdre du poids. Mais ça ne sera pas simple… Car elle est vraiment accro aux frites.

50 nuances de gras T1 image 2Personnellement, j’ai bien aimé. Malgré le manque d’originalité et le fan service qui pour ma part ne m’a pas dérangé, l’humour est bien sympathique. Certaines personnes pourraient être dérangées, car ici, on ne parle que de femme ronde qui veulent perdre, mais jamais d’homme. C’est quoi ce machiste me diriez-vous ? Mais ça ne m’a posé aucun problème. Déjà, il y a actuellement cinq tome de sortie, peut-être parleront-ont d’homme en surpoids par la suite. De deux, a aucun moment il n’est fait l’apologie de la minceur. Au contraire, Naoe le dit lui-même qu’il y a plus d’hommes qu’on le pense qui aime les rondeurs. Il n’est questions que de créature magique, chacune souhaitant perdre du poids de leur plein créer, pour leur santé ou diverse autres raisons.

En bref, c’est un manga avec un humour qui a su me toucher. J’aime bien l’univers et Erufada et son penchant pour les frites. L’univers est sympathique et je me suis laissé porter par l’histoire de ces créatures magiques qui souhaitait perdre des cuisses, du ventre ou autre. Une lecture idéale pour passer un petit moment humoristique. À condition bien sûr d’adhéré à l’humour !

Pour acheter et lire ce manga, clique sur les liens ci-dessous 🙂
Tankobon broché

pingouin pomme 1

5 commentaires sur “50 nuances de gras #1 • Synecdoche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s