Premières lignes

Premières lignes #94 : Accidentelle

Accidentelle - PL

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


Chapitre 1 

J’étais en CE2 lorsque j’ai découvert que l’homme qui chantait « Wild City » à la radio était celui qui envoyait tous les mois un chèque à ma mère. Il y avait pourtant une petite différence sur les noms : Les chèques annonçaient un Frederick Richards, alors que les DJ parlaient de Freddy Ricks.
Mais j’avais déjà une oreille bien développée. Ma mère poussait exactement le même soupir lorsqu’elle ouvrait ses enveloppes que quand elle éteignait la radio.
J’avais beau la supplier, elle refusait de parler de lui.
– C’est un inconnu, Rachel. Ne te préoccupe pas de lui.
Sauf qu’il était sur toutes les lèvres. Freddy Ricks a été nommé pour un Grammy quand j’avais dix ans et son deuxième album est resté pendant des mois en tête du hit-parade. En grandissant, j’ai entendu ses chansons dans les pubs pour voitures de luxe ou en faisant la queue à la pharmacie. J’ai lu des interviews de lui dans people et Rolling stone.
J’ai appris par coeur sa page Wikipédia. Mon nom n’y était pas cité, pas plus que celui de ma mère.
Ce qui ne diminuait en rien mon intérêt. J’achetais ses disques avec l’argent gagné en faisant du baby-sitting et je conservais chaque article trouvé dans les magazines. J’étais une fan enragée et intraitable.
Chaque fois qu’on se disputait avec maman, j’accrochais une nouvelle photo de lui sur le mur de ma chambre. Ou alors je mettais mes écouteurs, afin de mieux ignorer la mère avec qui je vivais, pour écouter le père que je n’avais jamais rencontré.
Elle m’exaspérait avec ses silences, alors qu’aujourd’hui je serais prête à tout pour revoir une dernière fois son visage.
Prête à tout.
Seulement, je n’aurais jamais la chance d’entendre sa voix. Et ce type qui ne s’est pas manifesté depuis près de dix-huit ans ? Apparemment, il m’attend au bureau des services sociaux.

pingouin pomme 1

Un commentaire sur “Premières lignes #94 : Accidentelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s