Interview

Les interviews de la Pomme : Élodie Solare

Les interviews de la Pomme _ Élodie Solare

 Icone facebookIcone instagram

J’ai découvert la plume d’Élodie Solare grâce à son nouveau roman : Eternità, une perle, dont ma chronique dessus est sortie hier ! Une plume vraiment aussi surprenante que prenante. 


Biographie

Nîmoise d’adoption, fantasque et multi-passionnée, Élodie Solare écrit depuis l’enfance, d’abord sur papier, puis sur une vieille machine à écrire. Elle a commencé à écrire sur Fyctia en 2016.
Pour son premier roman, Crois en moi, elle a choisi le thème de l’armée : après avoir suivi les aventures de Romane et son mystérieux sauveur entre la Syrie et Paris, elle nous emmène avec Eternità dans le maquis corse, toujours dans une ambiance de suspense, qu’elle maîtrise à la perfection !

Bibliographie

Crois en moi Eternità

Interview

  1. Bonjour Élodie, pourrais-tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas ?

    Je suis une hyper active qui calme les soubresauts de son cerveau avec l’écriture 😉
    Je vis avec ma jolie famille dans le sud de la France et tente de vivre ma vie à fond tous les jours… encore plus depuis mes 40 ans.

  2. Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir autrice ?

    J’ai toujours été passionnée de littérature. A 7 ans, j’avais lu une grande partie des Jules Verne, les classiques m’exaltaient et puis, un jour, je suis tombée amoureuse de Stephen King.
    Fille unique, j’étais souvent seule et, la solitude et l’ennui permettent la rêverie et donc la création.
    J’ai commencé à écrire très tôt, au collège j’avais une vieille machine à écrire où je créais des histoires de vampires bien flippantes mais toujours avec une pointe de romance.

  3. Parmi tous les personnages fictifs que tu as créés (roman publié ou pas) lequel est ton préféré et pourquoi ?

    Léna est mon personnage préféré car elle me suit depuis des années. Mon roman Mutabilis est le premier tome d’une saga de Bit Lit dont j’ai écrit les premières lignes il y a plus de 15 ans. Je l’ai retravaillé pour Wattpad, mais mon style a beaucoup évolué depuis.
    Pourtant, Léna reste mon héroïne préférée, forte, torturée, amoureuse…

  4. Qu’est-ce qui t’inspire en général pour l’écriture de tes romans ?

    J’aime partir de l’actualité et ensuite m’en éloigner. Pour « Crois en Moi », les drames de 2015 et 2016 et des reportages sur des femmes incroyables comme Martine Laroche Joubert et Catherine Jentile, grandes reporters de guerre m’ont donné le fil conducteur.
    Pour Eternità, un reportage sur la mafia sur Arte, une interview de Flavie Flavent et de sa relation avec sa mère, et certainement les dernières élections françaises et américaines 😊

  5. Si tu devais nous citer un auteur ou une autrice qui est pour toi un modèle, lequel serait-ce ?

    Je suis fan incontestée de Stephen King mais comme modèle je choisirais plutôt Simone de Beauvoir ou Toni Morrison, des auteures engagées, mon côté féministe je suppose 🙂

  6. Comment vis-tu ton expérience avec Hugo roman ?

    C’est une chance incroyable de pouvoir travailler avec une ME de cette envergure dès son coup d’essai. On se retrouve du jour au lendemain avec un contrat, une éditrice et même une attachée de presse.
    Léa, mon éditrice, a du travail avec moi car je ne suis pas habituée à déléguer et quand je suis lancée, je trépigne et deviens vite épuisante.
    Mais nous formons une belle équipe.

  7. Concernant ton dernier roman qui paraîtra le 30 janvier, Eternità. Pourquoi avoir fait le choix de mélanger new romance et thriller ?

    Je lis beaucoup de thriller et j’ai besoin de mettre mes personnages en danger, c’est plus fort que moi.

  8. Le personnage de Letizia est fort en caractère, typique de la bourgeoise pourris gâté et en même est temps très touchant, qu’est ce qui t’a inspiré pour la créer ?

    J’avais besoin d’une « fille à papa » mais également d’un personnage qui évoluerait. Alexis, mon héros, ne pouvait pas tomber amoureux d’une snob, il me fallait des failles et des ombres. J’ai adoré créer Letizia birdeline. Mes héroïnes sont toujours des femmes fortes.

  9. Que souhaitais-tu nous transmettre comme message en écrivant Eternità ?

    Que les femmes sont aussi fortes que les hommes ?
    Que l’amour finit toujours par gagner ?
    Je ne sais pas trop, je ne suis pas certaine de vouloir transmettre un message. Juste écrire une bonne histoire et que les lectrices soient transportées.

  10. Un mot pour la fin ?

    Régalez-vous autant que je me suis régalée à écrire cette histoire ! Elle vous appartient à présent.


Mes chroniques sur ses romans

Eternità

pingouin pomme 1

2 commentaires sur “Les interviews de la Pomme : Élodie Solare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s