Jeunesse

En mode bolide (La street #1) • Cécile Alix et Dimitri Zegboro

En mode bolide (La street #1)

Moi, c’est Carl, j’ai 11 ans. Dans la vie, y a ceux qui marchent et ceux qui courent. Moi, je roule : grâce à Bernard, mon fauteuil de warrior ! Avant, ma mère et moi, on vivait à la campagne. Elle me faisait cours à la maison et je me baladais dans les champs avec mon carnet à dessins, cool la vie, quoi. Mais c’est la grosse panique quand ma mère décide brusquement qu’on doit déménager ! On se retrouve dans un appart’ à Paris avec Oumtiti, mon mouton apprivoisé. Au début, j’angoisse à l’idée de retourner au collège, de parler aux autres… La ville, ça me paraît trop trop hostile… Heureusement, très vite, je rencontre Miel et Orel. Eux aussi, ils roulent : en rollers et en skate ! On devient super potes, on trouve des baby-sitters pour promener mon mouton, et on découvre une planque géniale dans un hangar abandonné. Alors quand ma terreur de grand-mère débarque, et que le proprio à face de poire nous dénonce pour détention illégale de mouton, on ne se laisse pas faire : pas question de renoncer à notre vie de rêve !


4/5 – UN ROMAN QUI NOUS MONTRE QU’ON PEUT ÊTRE UN ENFANT COMME LES AUTRES, MÊME EN FAUTEUIL ROULANT ! ⛸️

J’ai aimé : Les dessins et le sujet traité
J’ai moins aimé : -

Je remercie les éditions Magnard pour cette lecture. Ce roman jeunesse est le premier roman graphique des éditions Magnard ! J’avais très hâte de le découvrir et de voir ce que cela pouvait bien donner. Franchement ? J’ai adoré !

Carl, c’est un enfant de onze ans, qui est en fauteuil roulant. Lorsqu’il avait six ans, une maladie rare s’est déclarée au niveau de ses jambes et ses muscles sont devenus super fin. De ce fait, impossible pour lui de marcher. Alors, depuis, il vit en fauteuil.

Mais il le vit très bien. Il habite en campagne, avec sa mère qui lui fait les cours à la maison. Il fait sa vie un peu comme un ermite. Cela ne le dérange pas pour autant, il aime ce train de vie là, au moins, personne ne le juge ou le regarde de travers. 

En mode bolide (La street #1) - Citation

Pourtant, ça mère va lui annoncer quelque chose d’effrayant. Ils vont déménager à Paris. Il n’en a pourtant aucune envie. La ville, c’est apeurant pour lui. De plus, il n’a pas envie de rencontrer d’autre personne et de voir le jugement dans leur regard quand ils verront qu’il est en fauteuil.

Très vite, Carl va faire la rencontre de deux autres enfants de son âge, qui comme lui : roule. Orel et son skate. Miel et ses rollers. Finalement, lui et son fauteuil ne seront pas si dépaysé que ça !

J’ai aimé la façon dont le handicap est abordé dans ce livre. Carl est seulement un enfant de onze ans, qui veut être vu comme un enfant normal. Il ne souhaite pas que les gens le voient comme quelqu’un de malade et handicapé, mais seulement comme un enfant de onze ans, qui veux rire et s’amuser.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman graphique. Les dessins me mettaient vraiment dans l’ambiance et j’en appréciais d’autant plus ma lecture. Le personnage de Carl est attachant et j’ai hâte de voir ce que les prochaines aventures de ces trois enfants donneront. Une histoire pleine d’amusements et qui véhicule de belles valeurs !

Pour acheter et lire ce roman, clique sur les liens ci-dessous 🙂
Kindle – Broché

pingouin pomme 1

Un commentaire sur “En mode bolide (La street #1) • Cécile Alix et Dimitri Zegboro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s