Premières lignes

Premières lignes #108 : Eleanor & Grey

Eleanor & Grey - PL

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


Prologue

ELEANOR

8 AVRIL 2003
Tout ce que ma mère savait de la vie, elle l’avait appris avec Monsieur Rogers.
Elle disait de lui qu’il était le meilleur professeur en choses de la vie, et elle jurait à qui voulait l’entendre qu’il lui avait sauvé la vie un nombre incalculable de fois. Lorsqu’elle avait des problèmes, elle les affrontait sans se dérober. Lorsqu’elle était heureuse, elle profitait pleinement de son bonheur. Je n’ai jamais rencontré une femme qui canalisait autant sa propre énergie. Sa maîtrise d’elle-même était une chose admirable. Elle n’élevait jamais la voix, c’était la personne la plus calme au monde. Auprès d’elle, il était impossible de se mettre en colère. Je le pensais sincèrement.
C’est elle qui avait instauré les mardis avec Rogers.
Le mardi était le seul jour de la semaine où nous ne dînions pas à la table de la salle à manger, mais où nous sortions les plateaux télé. Tous les mardis, sans exception, elle, mon père et moi regardions un épisode de Mister Roger’s Neighbordhood.

pingouin pomme 1

4 commentaires sur “Premières lignes #108 : Eleanor & Grey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s