New adult

Mis à la casse (Scrap metal #1) • Jana Rouze

Mis à la casse (Scrap metal #1)

Tout commence par une lettre laissée à la hâte par un mort.
Trois mots inscrits d’une écriture tremblante livrent le nom d’un homme public et une ville.
Pour Sauvage, l’ancien sectateur qui la reçoit, c’est la fin d’une existence pitoyable : celle d’un enfant enlevé à l’âge de cinq ans, vendu à une secte réputée parmi les plus dangereuses. Il va pouvoir retrouver le jumeau dont il a été séparé, combler le vide de son existence, et se venger.
Entre la lettre et sa vengeance, il y a la fille de l’homme qui a été dénoncé.
Hope n’appartient pas à son monde.
Dans ses yeux de sectateur, c’est une Wog, une étrangère du monde extérieur.
Sectateurs et Wogs ne se mélangent pas, ne se touchent pas. Jamais.
Sauf quand leur malheur est étroitement lié.


4/5 – UNE TRAVERSER DANS UN MONDE INCONNU 😵

J’ai aimé : Le sujet des sectateurs qui y est abordé
J’ai moins aimé : Certaines longueurs

Je remercie les éditions Hugo & cie pour cette lecture. Un roman qui était un beau bébé. Je n’avais absolument pas vu qu’il était aussi épais en le demandant dans les SP du mois de février chez hugo. J’avoue avoir eu peur au début, c’est toujours effrayant pour moi les pavés. Pourtant, je me suis vite fait happé par l’histoire.

C’est le récit de Sauvage. Un ancien sectateur. Il a été kidnappé à l’âge de cinq ans avec son frère jumeau et a été vendu à une secte. Il a vécu l’enfer, il est devenu le diable là-bas. Mais heureusement pour lui, il a réussi à s’en sortir, depuis trois ans, on l’a libéré.

Mais Sauvage n’en a rien à faire. On lui a enlevé son jumeau, une part de lui. Depuis tout ce temps, il n’a qu’une seule idée en tête : le retrouver. Il serait prêt à tout pour ça. Après tout, il est le mal incarné.

Son oncle en mourant lui laisse une lettre, avec un nom et un prénom. Sans doute celui qui l’a vendu à la secte. Mais cet homme ne parlera pas facilement. C’est ainsi qu’il décide de tendre un piège à la fille de ce dernier : Hope.

Mis à la casse (Scrap metal #1) - Citation

Cette fille est sa clef, son unique change d’avoir les réponses qu’il souhaite et de retrouver son frère jumeau. Sauf qu’il était loin d’imaginer que cette fille le rendrait fou… Alors qu’il n’a jamais eu d’intérêt pour personne, sauf son frère…

L’histoire est vraiment prenante. Au début, j’avais peur vu le petit pavé que c’était, de m’ennuyer. Mais en réalité, dès la première journée, j’ai lu presque 300 pages sans m’en rendre compte. Le temps passait rapidement en compagnie de Jana Rouze.

Je devrais quand même dire qu’il y avait parfois certaines longueurs que je sautais. À part ce petit détail, l’histoire était vraiment très intéressante. J’ai aimé découvrir le sujet des sectes et des sectateurs. De leur difficulté d’intégration une fois dans le monde réel. On sent que l’autrice s’est bien renseignée. L’histoire est touchante et en même temps instructive, sur un thème, qui est malheureusement très peu romancé.

En bref, c’est un premier tome très touchant. L’histoire est émouvante et surprenante. Je regrette de devoir attendre octobre pour pouvoir lire la suite de cette histoire. La fin est si intrigante, qu’elle nous donne envie d’avoir la suite directement sous la main. Clairement, ces 700 pages peuvent paraître énormes et pourtant, à la fin, on se dit qu’on en voudrait encore ! 😉

Pour acheter et lire ce roman, clique sur les liens ci-dessous 🙂
KindleBroché

pingouin pomme 1

2 commentaires sur “Mis à la casse (Scrap metal #1) • Jana Rouze

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s