BD·Science-fiction

Ceux qui partent (Alter #1) • Philippe Pelaez et N.G. Laval

Ceux qui partent (Alter #1)

2082. Le vaisseau minier Hybris s’est échoué sur une planète hostile, au climat glaciaire, et peuplée de créatures agressives. Deux hommes de l’équipage viennent de disparaître, victimes de ces êtres monstrueux. En contact radio permanent avec la Terre et le président des Etats-Unis, le commandant Sylan Kassidy réalise à son grand effroi qu’ils sont prisonniers d’un espace-temps terrifiant, dont la frontière est semblable à l’Enfer de Dante : vous qui y entrez, perdez toute espérance…


Alter bannière

4/5 – UN MONDE FUTURISTE INTÉRESSANT 🧐

J’ai aimé : Le style des dessins
J’ai moins aimé : -

Alter T1 image 1Je remercie les Éditions Drakoo pour cette lecture. Une BD plutôt intrigante et qui honnêtement, m’a plu encore plus que je ne l’aurais cru. J’étais curieuse de découvrir cet univers, mais j’avais peur de m’ennuyer un peu, mais ce n’était absolument pas le cas.

Nous nous retrouvons ici en 2082. Nous suivons le vaisseau minier Hybris qui s’est récemment échoué sur une planète hostile, avec un climat glaciaire. Mais ce n’est pas tout, cette dernière est remplie de créature hostile.

Sauf qu’en faisant diverses recherches, l’équipage du vaisseau va faire d’effrayante découverte. L’endroit où il se trouve est spécial, mais pourtant si familier. Mais ils ne s’attendent clairement pas à ce qu’ils vont découvrir… La vérité est parfois effrayante !

J’ai adoré l’univers, on s’y plonge rapidement, on s’y plaît et on comprend rapidement où les auteurs veulent nous emmener. On se retrouve pris dans cette histoire avec l’équipage du vaisseau. On cherche avec eux les mystères du lieu dans lequel ils sont tombés. Mais clairement, ce qui m’a plu, c’est qu’on ne s’attend pas du tout à ce qui se cache derrière cette planète.

Alter T1 image 2Cette BD est vraiment intrigante. Souvent, ce que je reproche aux bandes dessinées de science-fiction que j’ai lu, c’est que les personnages manquent de profondeur. Ce que je veux dire par là, c’est que j’ai du mal à m’y attacher, à les trouver touchant. Mais avec cette BD ce n’est pas le cas, les personnages sont plutôt émouvants et on s’attache à eux !

En bref, j’ai été surprise par ce que j’ai découvert dans cette BD. J’ai été émue, touché et surprise. De plus, la fin de cette BD me rend très curieuse. J’ai envie de savoir le fin mot de toute cette histoire et j’ai très hâte que le deuxième et dernier tome soit entre mes mains 🙂

Pour acheter et lire cette BD, clique sur les liens ci-dessous 🙂
KindleAlbum

Pommy signature

Un commentaire sur “Ceux qui partent (Alter #1) • Philippe Pelaez et N.G. Laval

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s