Premières lignes

Premières lignes #122 : Nos horizons infinis

Nos horizons infinis - PL

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


1

J’avais l’impression qu’on passait notre temps à déménager, toujours pour trouver mieux, toujours pour avoir une vie meilleure, soi-disant. Je n’en pouvais plus de ces chocs émotionnels. Déjà, des écoles primaires et des collèges, j’en avais connu tellement que je ne me souvenais plus trop de leurs noms, mais alors, cette valse des lycées, c’était carrément au-dessus de mes forces. J’en étais à mon troisième en moins de deux ans quand, tout à coup, mes journées ont semblé se résumer à un ramassis de médisances. Au point que, parfois, j’avais du mal à articuler le moindre mot. Je me disais que si j’avais le malheur de parler ou de crier, ma colère allait m’attraper par les coins de la  bouche et m’ouvrir en deux.
Du coup, je restait muette.

Pommy signature

Un commentaire sur “Premières lignes #122 : Nos horizons infinis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s