Mangas

Blue giant supreme #1 • Shinichi Ishizuka

Après avoir conquis le Japon, Dai s’attaque à l’Europe ! Suite directe de Blue Giant, manga traitant de l’évolution du jeune saxophoniste Dai Miyamoto dans le milieu du jazz. Blue Giant Supreme voit le héros débarquer en Europe ! Fraîchement arrivé à Munich sans parler un mot d’allemand et avec un anglais approximatif, il parvient tant bien que mal à se trouver un toit, un repas et une bière, mais peine à obtenir le plus important : un lieu où il peut faire écouter sa musique ! Au passionnant récit initiatique qui enchante tout mélomane, s’ajoute là une dimension supplémentaire : la découverte d’une nouvelle culture.
D’ailleurs, Dai sillonera l’Europe avec son instrument et finira par arriver en France !


4/5 – LAISSEZ LE JAZZ VOUS EMPORTER 🎷

J’ai aimé : Un manga qui parle de musique
J’ai moins aimé :

Si aujourd’hui je vous parlais de jazz ? Un manga qui est la suite de blue giant, ce que j’ai appris seulement après avoir lu ce premier tome. Donc, pas d’inquiétude, si vous n’avez pas lu la série originale, vous ne serez pas pour autant perdu.

Dai a réussi à faire parler de lui au Japon avec son saxophone. Aujourd’hui, il veut conquérir le reste du monde. Pour ce faire, il décide de commencer avec l’Europe et plus exactement avec l’Allemagne. Mais il arrive Munich sans en parler un mot, ce qui est plutôt difficile pour se faire comprendre.

En plus, il va rapidement se rendre compte que trouver des endroits pour faire des petits concerts, sera difficile. D’un, il est japonais et on le juge rapidement à cause de cela. De deux, il est solo, ce qui est un handicap. Mais Dai est bien décidé à devenir le meilleur musicien de jazz au monde !

Je ne connaissais pas avant de lire ce manga, la série d’origine et franchement, j’aime beaucoup le thème. Un manga qui parle de musique et plus exactement de jazz, c’est plaisant. Ce que j’ai beaucoup apprécié ici, c’est l’émotion que le mangaka arrive à retransmettre.

En effet, lors de ma lecture, lorsque Dai jouait du saxophone, plusieurs fois, j’en ai eu des frissons. Le personnage se donne tellement à fond dans sa musique, qu’on en ressentait toute l’intensité, sans même n’entendre aucune note. J’avais l’impression que la musique venait à moi, à mes oreilles. C’est clairement le point fort à mes yeux du manga.

En bref, c’est un manga qui m’intéresse beaucoup et je pense je me laisserais bien tenter par la saga d’origine un jour. Le personnage de Dai est un homme passionné par sa musique et c’est ce qui rend l’histoire vraiment captivante. On a envie de savoir s’il arrivera à transmettre sa passion pour la musique à travers les notes qu’il joue avec son saxophone !

Pour acheter et lire ce manga, clique sur les liens ci-dessous 
KindleTankobon broché

Pommy signature

2 commentaires sur “Blue giant supreme #1 • Shinichi Ishizuka

  1. Pour le moment, je trouve ce premier tome fade par rapport à la saga d’origine qui de suite m’avait soufflée. Je pense que c’est l’atmosphère allemande qui va me demander plus de temps d’acclimatation que la japonaise, tout comme pour le héros ^^!
    Du coup, j’ai envie de te dire, fonce sur la saga d’origine, tu vas bien plus vibrer !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s