Mangas

Le dévoreur de souvenirs #1 • Kyoya Origami et Nachiyo Myrayama

Ryôichi, étudiant, mène des recherches sur les légendes urbaines et s’intéresse à la façon dont elles sont propagées. Alors que plusieurs personnes perdent étrangement la mémoire autour de lui, il entend parler d’un mystérieux monstre, le Kiokuya, qui se nourrit de souvenirs. Mais ce Kiokuya existe-il vraiment ? Et pourquoi chercherait-il à effacer la mémoire de ceux qui viennent le voir ?


4/5 – QUAND VOS SOUVENIRS VOUS SONT ENLEVÉS 😓

J’ai aimé : Le thème, le questionnement moral
J’ai moins aimé :

Une autre nouveauté d’août qui m’a encore attiré de par son titre. Le dévoreur de souvenirs, c’est un intitulé intéressant et intrigant. J’ai directement eu envie d’en savoir plus sur cette histoire de souvenir dévoré et qui disparaisse.

Ryôichi est un étudiant. Il fait depuis peu des recherches concernant les différentes légendes urbaines. Il cherche à savoir leur origine et comment ses dernières se sont propagé.

Sauf que le nom d’une de ces légendes va ressortir plus que d’autres et va l’intriguer. Le dévoreur de souvenirs, le Kiokuya. D’autant plus, qu’autour de lui, il connaît plusieurs personnes qui ont perdu la mémoire de certains évènements du jour au lendemain sans raison.

La légende dit qu’il effacerait les souvenirs des personnes qui souhaitent vraiment oublier au plus profond d’eux. Sauf que Ryôichi n’aime pas ce principe, il se dit que les souvenirs font partie de l’être humain et il est prêt à tout pour débusquer le Kiokuya.

L’histoire est très intéressante. On parle d’un homme qui serait capable d’effacer les souvenirs de ceux qui veulent oublier. Viens alors une certaine question morale. Est-il mieux de conserver tous ses souvenirs, même les plus douloureux ? Ou vaux-t-il mieux les effacer, afin de pouvoir avancer sans ce handicap ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre.

Certains souvenirs nous pèsent tellement lourdement, mais d’un autre, ils forgent et forment la personne que nous sommes aujourd’hui.

C’est justement ce que j’ai aimé dans ce premier tome. Dès le début on est plongé dans une histoire intéressante, mais ce manga nous pousse également à nous interroger. Il y a un questionnement philosophique profond qui se cache derrière cette histoire.

En bref, un manga qui m’a vraiment intrigué. De par la question morale qu’elle met en avant, mais également par l’histoire et les personnages. On est intrigué et comme Ryôichi, on a envie de découvrir qui est ce fameux Kiokuya.

Pour acheter et lire ce manga, clique sur les liens ci-dessous 
Tankobon broché

Pommy signature

8 commentaires sur “Le dévoreur de souvenirs #1 • Kyoya Origami et Nachiyo Myrayama

  1. J’ai également beaucoup aimé à la fois à cause du questionnement sur la gestion des traumas et grâce à l’utilisation judicieuse qui est faite d’une légende urbaine. Une belle surprise !
    (Je regrette trop de ne pas avoir pris en même temps le tome 2 ><)

    Aimé par 2 personnes

  2. J’ai également beaucoup aimé, je vais enchaîner avec le tome 2
    « Certains souvenirs nous pèsent tellement lourdement, mais d’un autre, ils forgent et forment la personne que nous sommes aujourd’hui.

    C’est justement ce que j’ai aimé dans ce premier tome. Dès le début on est plongé dans une histoire intéressante, mais ce manga nous pousse également à nous interroger. Il y a un questionnement philosophique profond qui se cache derrière cette histoire. »
    +1

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s