Premières lignes

Premières lignes #132 : Campus drivers

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


1
Lane

Il est minuit passé quand Carter s’arrêter devant mon immeuble dans sa vieille Ford crasseuse. Je ne sais pas comment il supporte de se déplacer dans une épave pareille. Il tire le frain à main dans un grincement stident et baisse le son de la radio.
– Alors, ça fait quoi de se faire conduire ? il raille en calant son bras sur le dossier de son siège.
– Je souffre en silence… je rétorque en pinçant les lèvres. Je ne devrais pas être ami avec un gars qui n’a aucun goût pour les bagnoles.
– N’insulte pas mon carrosse. On n’en fait plus, des comme ça !
– Encore heureux ! J’ai bien cru mourir trois fois rien qu’aujourd’hui. Avoue que tu as acheté ton permis au Nouveau-Mexique !
– Nope !
– Avec la mère de l’examinateur ?
– Je suis un pilote, mon gars !
– Un pilote dyspraxique et malvoyant, ouais.
– Quel ingrat ! Je suis un père pour toi, Lane, et c’est comme ça que tu me remercies ?
– Le karma est définitivement contre moir pour ce qui est des ddarons ! mais merce quand même de m’avoir servi de chauffeur ces derniers jours.
– À ton service, chéri.

Pommy signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s