Autobiographique·Mangas

Solitude d’un autre genre • Kabi Nagata

Kabi Nagata, 28 ans, souffrant de dépression et de troubles alimentaires, vit encore chez ses parents, et n’a pas trouvé sa place dans la société. Après de nombreux échecs et petits boulots, elle réalise ce qu’elle souhaite vraiment faire : dessiner des mangas ! En parallèle de ses débuts artistiques, elle se sent terriblement seule et réalise qu’elle n’a aucune expérience sexuelle. Elle désespère d’avoir quelqu’un ne serait-ce que pour la prendre dans ses bras. Elle décide alors, pour le bien de sa création artistique mais aussi pour elle-même, d’avoir recours à une prostituée afin de trouver ce “doux nectar” dont les autres semblent jouir en secret…


4/5 – LE RÉCIT SANS DÉTOUR SUR UNE JEUNE FEMME ET SA DÉPRESSION ❣️

J’ai aimé : Le thème, le texte
J’ai moins aimé :

Je remercie les Éditions Pika pour l’envoi de cette lecture. Oui, j’ai fait l’inverse, j’ai lu le journal de ma solitude avant la solitude d’un autre genre. J’ai clairement préféré sa deuxième sortie, même si celui-là reste toujours aussi poignant !

Ici, Kabi Nagata va nous expliquer comment elle a rencontré une prostituer pour la première fois. Mais pour ce faire, elle va prendre le temps de nous développer ce qui l’a amené à faire ce choix. Sa dépression, ses troubles alimentaires, sa difficulté à trouver un travail, à se faire comprendre, tant de choses qui l’ont amené à rencontrer cette femme.

Ce qui m’a particulièrement touché dans cette histoire, c’est clairement le texte. Il y a des mots si précis dans ce qu’elle dit, qui me parle. Étant en dépression depuis deux ans et demi, même si je commence à remonter la pente dernièrement, je comprenais d’autant mieux ce qu’elle exprimait.

C’est ce qui me plaît vraiment dans la première lecture que j’ai eue de l’autrice et avec ce titre également, cela peut parler à pas mal d’entre nous. Elle parle de solitude, de dépression. Elle exprime des sentiments qu’elle a souvent l’impression d’être la seule à ressentir, alors qu’en réalité, on est beaucoup !

En bref, c’est un texte vraiment touchant et surtout extrême sincère. C’est justement sa force. Ses mots me touchent et m’aident à mettre des phrases sur mes sentiments. Mais surtout, comme avec le journal de ma solitude, ce texte aide énormément à comprendre qu’on n’est pas les seuls à souffrir de ce sentiment de solitude, qu’on n’est pas les seuls à avoir ces impressions et j’estime que cela peut aider beaucoup de personnes de ce fait ! Une lecture que je recommande !

Pour acheter et lire ce manga, clique sur les liens ci-dessous 
Kindle – Tankobon broché

Pommy signature

Un commentaire sur “Solitude d’un autre genre • Kabi Nagata

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s