Premières lignes

Premières lignes #138 : Les élus

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


1

Le Vortex présentait chaque fois le même spectacle, avec tous ces gens qui fuyaient l’énorme nuage noir du chaos en hurlant de terreur, sans jamais courir assez vite. Balayés par le tourbillon, jaillissement de sang comme des moustiques écrasés. Une horreur. Sloane était toujours debout, pantelante. Calme-toi. Elle recroquevilla ses orteils. le sol était froid chez l’Obscur, et il lui avait pris ses boots. Il lui aurait fallu un objet lourd ou pointu, mais c’était beaucoup demander. Elle n’avait jamais été chanceuse à ce point.
Elle ouvrit violemment tous les tiroirs, tomba sur des cuillères, des fourchettes, des spatules. Une poignée d’élastiques. Des pinces à linge. Pourquoi lui avait-il pris ses boots ? Quelle menace pouvait représenter une paire de Doc Martens pour un tueur en série ?
Salut, Sloane, murmura-t-il à son oreille. Réprimant un sanglot, elle ouvrit un nouveau tiroir dans lequel elle trouva le couteau à viande lorsqu’elle entendit un craquement derrière elle, la pression d’un pas.
Sloane fendit l’air de sa lame en faisant volte-face, un peu freinée par l’adhérence de linoléum.

Pommy signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s