Science-fiction·Young adult

La malédiction des jumeaux (Les hotors #1) • Solène Blin

L’homme a longtemps imaginé son propre prédateur. Monstre diabolique, bête assoiffée de sang, rejeton des ténèbres… des légendes que jamais il n’aurait soupçonné prendre forme un jour. Et pourtant… On les nomme « Hotors. » Des créatures humanoïdes cachées parmi les humains pour mieux dévorer leurs âmes. Des loups déguisés en chevreuils. Au centre d’éducation, j’ai appris ce qu’ils étaient. Au centre d’instruction, j’ai appris à les craindre. Désormais, j’apprends à les haïr. Mais peut-on seulement se haïr soi-même ? Je suis Ëna Rudler, le nouveau cauchemar de l’humanité.


4/5 – SI L’HOMME SE RETROUVAIT FACE À SON PRÉDATEUR COMMENT RÉAGIRAIT-IL ? 😰

J’ai aimé : Style d’écriture, l’intrigue, le personnage d’Ëna, la fin
J’ai moins aimé :

Je remercie Solène Blin et les Éditions Edelweiss pour l’envoi de cette lecture. C’est un roman que j’étais vraiment impatiente de lire. Normalement, ayant pas mal de partenaires, je n’accepte plus de SP en dehors des partenariats que j’ai déjà. Mais quand Solène Blin est venue à moi et m’a fait lire son résumé, j’ai tout de suite été hypé ! L’homme qui se retrouverait confronté à son propre prédateur, j’adore le principe !!!!

En effet, nous sommes dans un monde où le prédateur de l’homme a vu le jour. Pourtant, comme il est dit au début du roman, on arrive à se protéger des tigres, des lions, qui peuvent pourtant à eux seul tuer un homme. Oui, mais ce qui rend les hotors dangereux, c’est qu’ils ont la même apparence que les humains et peuvent dévorer leurs âmes.

Dans ce roman, nous allons y retrouver comme personnage principal, Ëna. Depuis son plus jeune âge, on lui enseigne à haïr les hotors, les débusquer et les tuer. Mais peut-on vraiment détester ce qu’on est ? Oui, Ëna est de ceux que tout le monde fui, mais personne ne le sait. Combien de temps arrivera-t-elle encore à cacher ce terrible secret ?

Dès le résumé j’étais captivée par l’histoire, donc autant vous dire, une fois le roman commencé, ce dernier n’a pas fait long feu avant que je le dévore. En effet, le style d’écriture de Solène Blin est très prenant et se lit tout seul.

De plus, le personnage d’Ëna est attachant. Elle est réservée, mais pas trop et d’une grande gentillesse, ce qui m’a profondément touché !

Plus j’avançais dans l’histoire et plus je faisais face à des révélations qui ne faisaient que me tenir en haleine et me donner envie de lire encore et encore chacune des pages qui me restaient. Pourtant, comme toute chose, ce premier tome a une fin, mais quelle fin ! Autant vous dire, je regrette déjà de ne pas avoir la suite entre les mains.

En bref, vous l’aurez compris, c’est un premier tome qui m’a fait une très bonne impression. L’histoire est prenante, le principe original, le style de l’autrice prenant. Une saga que j’ai très hâte de continuer !

Pour acheter et lire ce roman, clique sur les liens ci-dessous 
Les hotors, tome 1

Pommy signature

3 commentaires sur “La malédiction des jumeaux (Les hotors #1) • Solène Blin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s