Coup de coeur·Mangas

My broken Mariko • Waka Hirako

Quand Tomoyo apprend aux informations la mort de son amie Mariko, elle n’en croit pas ses oreilles. Elles s’étaient pourtant vues la semaine précédente, sans que rien ne laisse présager un tel drame. Mariko, à la jeunesse brisée, qui lui vouait une admiration sans bornes et qui s’est vraisemblablement suicidée…
Tomoyo ne contient pas sa rage : elle doit trouver un moyen de rendre un dernier hommage digne de ce nom à sa seule confidente. Pas question de laisser le père violent de la jeune fille prendre les choses en main ! Bouleversée et confuse, elle se précipite chez lui, vole l’urne funéraire et, malgré les coups, hurle les mots de colère que Mariko a gardés en elle pendant toutes ces années ! Les précieuses cendres sous le bras, Tomoyo se lance dans une course effrénée, en quête du lieu de dispersion idéal… mais aussi du salut, pour son amie comme pour elle-même.


5/5 – UN HOMMAGE DE TOUTE BEAUTÉ 😍

J’ai aimé : La puissance des dessins et du scénario
J’ai moins aimé :

Je remercie les Éditions Ki-oon pour l’envoi de cette lecture. Wow… Quelle claque ce manga. Un magnifique one shot qui va rester gravé dans mon cœur pour un moment !

Tomoyo vient d’apprendre aux informations la mort de sa meilleure amie Mariko qui avait alors 26 ans. Elle ne comprend pas, elle l’a vu il y a une semaine et pourtant, elle avait l’air d’aller bien.

C’est alors qu’elle décide de rendre hommage à son amie comme il se doit, elle ne veut pas laisser cela à la responsabilité de son père violent, qui lui a pourri l’enfance. C’est ainsi qu’elle récupère l’urne de Mariko, sous les coups de cet homme violent et lui balance en pleine figure tout ce que son amie n’a pas osé lui dire. Puis elle s’en va, trouver un endroit, qui conviendrait à cette fille, un endroit qui lui rendrait hommage comme il se doit.

L’histoire est empreinte d’émotion du début à la fin. Premièrement, les dessins ont du caractère et nous transmettent tout un flot de sentiments à eux seul. Ensuite, les scénarios sont d’une puissance sans nom !

La mangaka avait déjà écrit auparavant une autre œuvre, plus courte, qui était un projet de lycée, du nom de Yiska. Dans ce dernier, on y retrouve aussi pour personnage principal une femme, avec une histoire très prenante également.

Comme elle le dit dans l’interview qu’on peut retrouver à la fin de ce one shot, elle adore cet univers des mangas, mais malheureusement, dans les Shonen, comme Seinen, les femmes sont très peu représentées. Ce qui rend l’identification difficile pour une femme. C’est pour cela que ces deux titres mettent comme personnage principal une femme, mais peu conventionnelle, non genré, qui ne rentre pas dans les codes de la femme japonaise type. C’est ce genre d’envie et d’engagement de la part de l’autrice qui rend pour moi l’œuvre d’autant plus belle !

En bref, vous l’aurez compris, c’est un titre qui m’a complètement bouleversé. Tout est beau et puissant dans ce titre, du dessin, jusqu’au scénario. On y sent une envie de dénoncer, de raconter une histoire, de faire réfléchir, de la part de la mangaka. Un vrai chef-d’œuvre !

Pour acheter et lire ce manga, clique sur les liens ci-dessous 
My broken Mariko

Pommy signature

6 commentaires sur “My broken Mariko • Waka Hirako

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s