Premières lignes

Premières lignes #156 : La musique des âmes

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage.


Dans son atelier de la rue de Rome, à Paris, Nathan est penché sur son établi. Le visage grave, concentré, il ajuste des lunettes encore une fois. Il polit, il affine, il caresse le b ois. Des gestes mille fois répétés… L’érable, l’épicéa, l’ébène, le bois de palissandre embaument le lieu. Des copeaux jonchent le sol. « Nathan, le repas est prêt ! » l’appelle sa femme Alice du haut du petit escalier qui mène à l’appartement. Mais Nathan n’entend pas, Nathan n’a pas faim. Il est absorbé par le lent travail précis et méticuleux. Sa main ne tremble pas. Une à une, il assemble les quatre-vingt-trois pièces qui composent l’instrument.

Pommy signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s