Contemporaine·Young adult

Toutes les options du beau gosse • Myriam Gallot

Comment « devenir un homme » à l’heure de #MeToo ? Un roman qui parle vrai, impertinent et pétri d’humour.
Peut-on être ami avec son exact contraire ? Oui ! La preuve : Lucas, si sage et sérieux, ne quitte plus Florian. Il est fasciné par son culot et son sens irrésistible de la provoc. Pas franchement concerné par #MeToo et #BalanceTonPorc, Florian passe son temps à évaluer les filles. Lorsqu’il humilie horriblement Gaëlle, ses amies refusent de laisser passer ça. Et pour leur plan, elles ont besoin de Lucas.


4/5 – APPRENDRE À SE CONSTRUIRE EN TANT QU’INDIVIDUS 💓

Les plus : Le thème abordé et la manière dont on en parle, l’humour
Les moins :

Je remercie les Éditions Syros pour l’envoi de cette lecture. Un roman que j’avais hâte de lire, car le thème qu’il aborde me touche profondément.

Lucas est un garçon de treize ans, il est en quatrième et depuis peu, il est ami avec son exact opposé : Florian. Il est fasciné par le culot dont il fait preuve, de son sens de la provocation. Florian, c’est le genre de garçon qui ne se sent pas concerné par tout ce qui est MeToo ou BalanceTonPorc, pour lui, les filles c’est un passe-temps comme un autre…

Alors, quand un jour, Florian va terriblement humilier Gaëlle, une des filles de sa classe, elle est toutes les autres filles vont vouloir se venger de lui. C’est ainsi qu’elle et ses amis vont demander de l’aide à Lucas, car sans lui, leur plan ne peut fonctionner.

Ce qui me plaît dans ce roman, c’est qu’on insiste sur le fait d’être qui on veut être. Il n’y a pas qu’une manière d’être. Que l’on soit une femme, un homme, qu’importe ce qu’on est dans le fond, on n’est pas définis par notre sexe, on n’est pas obligé de rentrer dans les cases. C’est justement ce que montre ce roman. Que ce soit les personnages principaux féminins ou masculins, chacun est particulier et différent à sa manière.

Dans le roman, à un moment donné, Florian tient absolument à montrer un film pornographique à Lucas. Ce dernier ne dit rien et le laisse lui montrer. Pourtant, il se sent mal à l’aise, il fait genre devant son pote par peur de se faire chambrer, mais il ne se sent pas bien. Par la suite, cela va lui créer un malaise constant, comme au sport. Avant, faire du judo, que ce soit face à une fille ou un garçon ne changeait rien pour lui, mais par la suite, il n’osera plus. Les images du film lui reviendront. J’aime justement cette manière de faire. Lucas est un personnage plus sensible. On met de plus en plus l’accent sur le fait qu’une femme peut être ce qu’elle veut et c’est génial. Mais malheureusement, femme comme homme, on a tous une pression, on est tous mis dans une case à cause de préjuger débile que certains ont. Lucas veut se sentir homme, viril. À cause de Florian, il pense que pleurer c’est mauvais…

D’autre part, ce qui est réellement agréable dans ce roman est l’humour qui s’y trouve. Je pense qu’il faut dans les histoires qui abordent des sujets si profonds, mettre un soupçon de bonne humeur, sinon le roman deviendrait rapidement lourd. D’autant que le titre est pour un public adolescent, il ne faudrait pas que le lecteur soit déprimé à la fin de la lecture. L’important est de faire passer un message tout en délicatesse.

En bref, vous l’aurez compris avec cette chronique plus longue que celle que j’écris d’habitude, ce titre m’a pas mal touché. J’ai aimé l’histoire, mais surtout le message véhiculé. C’est un roman que beaucoup de jeunes devraient lire !

Pour acheter et lire ce roman, clique sur le lien ci-dessous 
Toutes les options du beau gosse

Pommy signature

2 commentaires sur “Toutes les options du beau gosse • Myriam Gallot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s