Mangas

L’Éden des sorcières, tome 1 • Yumeji

Ce titre est une des sorties que j’attendais le plus pour le mois de juillet ! La couverture a directement attiré mon œil de par le style graphique de la mangaka.


Résumé : Autrefois, plantes et animaux vivaient en harmonie… jusqu’à l’arrivée de l’homme. Incapable de coexister avec les autres espèces, il les a détruites sans remords. Faune et flore ont alors décidé de fuir et de se cacher… Voilà des centaines d’années que le monde n’est plus qu’une vaste étendue désolée. Pourtant, il existe encore de rares enclos de verdure : ce sont les repaires secrets des sorcières, ces femmes d’exception sensibles à l’appel des plantes. Rendues responsables de leur disparition, elles sont la cible de la haine des humains…
Pilly a grandi dans un de ces sanctuaires. Élevée par la puissante Toura, elle tente de développer ses pouvoirs… sans succès ! Pour l’encourager, la vieille femme lui offre une graine qui doit la mener un jour vers l’Éden, un jardin verdoyant réservé à l’élite de leur communauté. La jeune apprentie n’a aucune envie de partir et préférerait passer sa vie à l’abri des regards. Mais son monde s’écroule le jour où des hommes en armes s’introduisent dans sa cachette ! Face à la violence des envahisseurs, tout semble perdu… quand soudain la graine de Pilly donne naissance à un énorme loup, mi-animal mi-végétal ! Serait-il le guide vers la terre des élues ?


4.25/5 – Un univers fascinant ! 🤩

Je remercie les Éditions Ki-oon pour l’envoi de cette lecture.

À une époque, les plantes et les animaux vivaient en harmonie, mais un jour, l’homme est arrivé et a tout détruit. La faune et la flore décidèrent donc de se cacher, de fuir, pour survivre. Depuis, le monde humain n’est remplis que de pleines asséchés.

Cependant, il existe des endroits de verdure, mais ils sont réservés à certaines personnes. Les sorcières, ce sont des femmes d’exception qui sont sensibles à l’appel des plantes et peuvent les entendre. Ici, c’est Pilly que nous allons suivre. Ce qu’elle ignore, c’est qu’elle va très rapidement devoir quitter son nid douillet, car les hommes sont plus cruels qu’elle ne se l’était imaginé et elle va devoir fuir pour survivre.

Le style de dessin et l’univers est remplis à lui seul de poésie et pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez que j’aime tout ce qui est très poétique ! Le style de la mangaka est fin et délicat à la fois, c’est vraiment un des plus gros atouts de cette œuvre.


« Autrefois, tous les êtres qui peuplaient la terre communiquaient les uns avec les autres… Ils se respectaient mutuellement et vivaient en harmonie avec leur environnement… Jusqu’à ce qu’apparaisse une créature qui allait tout bouleverser… L’homme. »


Ensuite, nous y retrouvons un message de fond sur la protection de la faune et de la flore, ce qui forcément, ne me laisse pas insensible !

Ce que j’ai apprécié, c’est que dès les premières pages, nous sommes rapidement immergés dans l’horreur du monde où vit Pilly. J’étais tellement en empathie avec elle et en même temps j’avais envie de m’énerver contre elle, car elle ne réfléchit pas forcément aux conséquences de ses actes. Quoi qu’il en soit, elle m’a fait ressentir beaucoup d’émotions !

En bref, c’est un premier tome qui m’intrigue beaucoup. Je suis curieuse de voir où la série nous emmènera et ce qui nous sera révélé dans les prochains tomes.


Pommy signature

2 commentaires sur “L’Éden des sorcières, tome 1 • Yumeji

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s