BD·Drame

Les lions endormis • Joana Balavoine, Sylvie Gaillard et Fanny Montgermont

Un titre poignant et surtout un témoignage bourré d’émotion, voilà ce qu’est la BD les lions endormis. J’ai plus d’une fois failli pleurer lors de ma lecture.


Résumé : Joana n’a jamais connu son père, Daniel Balavoine, décédé avant sa naissance. Les deux âmes n’ont fait que se croiser. Alors, Joana se cherche une identité et une légitimité. Tiraillée par une culpabilité inconsciente, elle trouve refuge dans la drogue qui lui donne l’illusion que tout va bien. La dégradation de son état physique est un électrochoc. Elle doit combattre cette emprise qui la dévore et lui dérobe une partie d’elle-même. Cependant la tâche s’avère plus compliquée que prévu, car la drogue est pugnace. On ne la quitte pas en un claquement de doigts.  


4.25/5 – Un témoignage important et touchant ! 😥

Je remercie les Éditions Grand angle pour l’envoi de cette lecture.

Joanna n’a jamais connu son père. Il est mort avant sa naissance. Pourtant, il est connu, mais elle, elle porte sur ses épaules un lourd poids. Celui de son héritage, comme une impression de vivre dans l’ombre de cette personne qu’elle ne connaîtra jamais. Ainsi a commencé le cercle vicieux de la drogue. Aujourd’hui Joanna, veut s’en sortir, mais malheureusement, cela n’est pas aussi simple. La drogue est tel un lion sur sa proie, une fois qu’il te tient, il est difficile de se défaire de ses griffes !

Un témoignage important qui m’a complètement chamboulée. Joanna Balavoine parle ici de son vécu, non pas de son nom. Qu’elle soit la fille de n’a aucune importance ici, ce qu’il est important de comprendre, ce sont les ravages que la drogue peut faire. C’est la difficulté que cela demande pour s’en sortir.


« Le problème n’est pas la drogue, c’est « pourquoi on se drogue ». »


En effet, lors de notre lecture, il est mis en avant à quel point cela peut être minimisé. Comme une phrase de la mère de Joanna quand elle discute. « Non mais tu as juste fait comme tout le monde, tu prenais un peu de drogue par-ci par-là ». Les gens n’ont pas réellement conscience que prendre de la drogue, ce n’est pas juste un peu ou beaucoup, en prendre tout simplement, cela reste une addiction, grave, qui peut nous tuer et nous rend fou !

En bref, c’est un titre qui m’a vraiment pris aux tripes ! J’avais les larmes au bord des yeux vers la fin de ma lecture. C’est un titre empreint d’émotion que je ne peux que vous recommander si vous aimez ce genre d’histoire et de témoignage !


Pommy signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s