Manga - Harcèlement·Manga - Mort·Manga - Suicide·Mangas

Endroll back, tome 1 • Haruna Nakazato et Kantetsu

Avec ce titre Chattochatto m’a fait découvrir un manga plein d’émotion qui a failli être un coup de cœur !


Résumé : Suite au suicide de sa sœur Yuka, victime d’intimidation, son frère Asaharu déçut de son comportement fait la rencontre d’un ange. Celui-ci lui propose un marché : trouvez le meurtrier de sa sœur dans les 3 mois afin de permettre sa résurrection. Mais rien ne se fait sans contrepartie : à chaque erreur, Asaharu verra son espérance de vie diminuer. La vie de sa sœur à telle plus de valeur que la sienne? La chasse au criminel démarre !!


4.75/5 – Une histoire magnifique et prenante ! 😍

Je remercie Chattochatto pour l’envoi de cette lecture.

Asaharu est dévasté, sa sœur, Yuka s’est suicidé suite à du harcèlement. De ce fait, il est déçu quand il réalise que l’école ne prend pas ça très au sérieux. Ainsi, quand un ange se présente devant lui, en lui proposant d’avoir 3 mois, pour retrouver et tuer le responsable de la mort de sa sœur, en échange de la résurrection de cette dernière, il n’hésite pas une seule seconde !

Déjà, dès le départ, le style graphique m’a charmé. Il met en avant magnifiquement bien chaque émotion de l’histoire !

D’ailleurs, en parlant d’émotions, l’histoire nous en transmet énormément dès les premières pages du manga !!! Ainsi, cela rend l’intrigue très prenante dès la première seconde !

En bref, c’est un tome qui m’a beaucoup plus et je suis surtout très curieuse de la suite des évènements, surtout vu la fin de ce premier tome qui me rend complètement dingue !!!!


Pommy signature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s