Coup de coeur·Drame·Young adult

Le secret du colibri • Jaye Robin Brown

Le secret du colibri

Jessica se bat depuis plusieurs années pour contrôler ses explosions de colère. Quand elle rencontre Vivi, c’est le coup de foudre. La jeune fille lui apprend à gérer ses émotions et l’encourage à développer ses dons pour le dessin.
L’avenir semble déborder de possibilités. Mais le monde parfait de Jess s’écroule quand Vivi meurt. Dévastée, l’adolescente abandonne toute idée d’étudier et repousse ses amis. Car comment continuer si Vivi n’est plus à ses côtés?
Est-il possible de vivre quand on a perdu la meilleure partie de soi? Mêlant passé et présent, Le secret du colibri est une histoire poignante sur le premier amour et le deuil, mais aussi sur le pouvoir guérisseur de l’art.

Lire la suite « Le secret du colibri • Jaye Robin Brown »

Young adult

Tu es belle Apolline • Marianne Stern

Tu es belle Apolline

Les filles de ma classe rêvent de vivre dans une grande villa et de posséder un dressing rempli de robes de créateurs et d’escarpins vertigineux, de connaître les feux de la rampe, le succès, le Champagne et les paillettes. Ou plus modestement, de séduire Arnaud, le beau gosse de la classe.
En ce qui me concerne, j’habite dans une demeure de luxe, ma mère mannequin nous l’a offerte. Quant à Arnaud, il a jeté sur moi son dévolu suite à un malheureux concours de circonstances. Et dans son sillage, la jalousie des pouffes ; tout ce qu’il manquait encore à ma petite vie parfaite. En apparence.
Grattez un peu, et le rêve se change en cauchemar. Une guerre perpétuelle contre les calories. Ma silhouette fil-de-fer entretenue avec une obsession malsaine. Quant à ma mère, la célèbre Ornella Romanovska, elle juge plus important de se consacrer à ses défilés, shootings et soirées privées qu’à moi, sa fille. Sans oublier ce manque terrible qui m’habite quand je songe à mon père, un inconnu dont ma génitrice refuse de parler.
Alors, si vous me dites tu es belle Apolline, j’aurai du mal à vous croire.

Lire la suite « Tu es belle Apolline • Marianne Stern »